La perméabilité d’un puits

L’efficacité d’un puits de géothermie est liée à la perméabilité du sous-sol. La perméabilité est représentée par un indice appelé IPI. Plus l’indice est important plus le puits est efficace. Cet indice est calculé à partir de la pression d’injection de l’eau dans le puits, exprimée en bars, et le débit d’eau exprimé en litres/secondes (IPI = débit/pression).
Fonroche, dans son dossier de demande d’ouverture des travaux miniers de Vendenheim annonçait une pression d’injection de 70 bars et un débit de 350 m3/h pour une puissance primaire (quantité de chaleur extraite du sous-sol) de 40MWh. L’IPI devait être 1,37.
Les mesures au moment des événements du 4 décembre 2020 (11 l/s et 61 bars) ont montré que l’IPI était de 0,173, chiffre huit fois plus faible qu’envisagé initialement. Dans ces conditions, la puissance de la centrale serait de 4 MWh et non pas de 40 MWh. Un rapport de dix entre la réalité et celle prévue au départ du projet.
En utilisant une pression d’injection de 20 bars comme à Soultz la puissance tomberait à 1MWh !

Nombre de centrales

Rappelons que dans notre dernier article publié sur ce site, nos calculs avaient montré qu’il faut 12 centrales géothermiques de 40MWh de puissance primaire pour atteindre l’objectif d’assurer 40% des besoins de chauffage de l’agglomération et non pas trois comme indiqué par l’EMS
Démonstration :
  • 40% du besoin en énergie pour l’EMS est de 1545 GWh dans la mesure ou les besoins en énergie étaient de 6662 GWh en 2016 et que l’ADEUS indique que 58% de la consommation est du chauffage (1545 GWh = 6662 GWh * 58% * 40%). Rappelons que l’objectif de la production géothermique  annoncé par l’EMS est de 620 GWh (voir Schéma des énergies renouvelables ci-dessus), le compte n’y est pas !
  • Pour une usine de production d’énergie géothermique profonde de 40MWh (source Fonroche) et compte tenu que le chauffage doit être disponible pendant 6 mois par an à savoir 4380 heures (8760 heures/2), il faudra donc 9 centrales (1545 000 MWh / 4380 h / 40MWh)
  • Compte tenu des pics de consommation, il es raisonnable de compter 12 centrales.
Imagions maintenant une centrale développant une puissance primaire de 4MWh comme calculé suite aux événements de fin 2020, le nombre de centrales serait de 88 !
Notre Newsletter

Notre Newsletter

rejoignez nous, nous vous informerons de nos actions.

Merci, Vous êtes abonnés à notre Newsletter

Share This